PLUS

    La résistance des isolateurs

    L’importance de la qualité des isolateurs dans un système électrique est souvent négligée. Nous observons une tendance générale consistant à économiser quelques centimes lors de l’achat d’un isolateur. C’est un mauvais choix car, en réalité, le prix d’un isolateur représente une infime part du coût total d’une clôture électrique.

    L’objectif de l’isolateur : 
    Isoler le fil du sol et maintenir un voltage optimum dans la clôture.

    Le défi : 
    Fabriquer un isolateur résistant aux UV durant de multiples années, ainsi qu’à la traction appliquée par le fil.

    1. Fabriquer un isolateur résistant aux UV, est-ce réellement possible ?
      Il semble logique et facile de fournir des isolateurs à longue durée de vie, mais la réalité est tout autre. Fabriquer un isolateur capable de résister aux éléments naturels (le gel en hiver, la chaleur en été, les UV, la traction du fil, etc.), ce n’est pas du tout aussi simple qu’on le pense et cela demande une bonne maîtrise des processus de fabrication des différents types de plastiques. Fournir une garantie sur les isolateurs demande un investissement important en recherche-développement et des années de maîtrise de fabrication. Néanmoins, c’est possible.
      Il faut comprendre qu’il existe des centaines de types de plastiques, avec des caractéristiques différentes : processus de fabrication, qualité de l’isolation électrique, résistance à la traction, etc. Donc, pour faire simple, nous allons nous intéresser à ce qui fonctionne et surtout démontrer ce qui ne fonctionne pas.
    2. Nos isolateurs sont fabriqués en Nouvelle-Zélande. Pourquoi ?
      La première raison est culturelle. Le marché néo-zélandais est différent du nôtre, il est beaucoup plus orienté sur la qualité du matériel. Ce n’est malheureusement pas le cas des fabricants occidentaux, qui tentent à tout prix d’être compétitifs face aux fabricants asiatiques. Tout ce qui vient d’Asie n’est pas forcément mauvais, mais généralement, les Asiatiques n’innovent pas, ils proposent des copies moins chères pour attirer l’acheteur. Pour faire simple, les Néo-Zélandais ont fait leurs preuves et ont su prouver depuis une vingtaine d’années qu’ils fournissent essentiellement du matériel adapté, innovant et de haute qualité.
      La seconde raison est que l’hémisphère sud, pour différentes raisons, est soumis à 20-30 % d’UV en plus que l’hémisphère nord ! Cela oblige les fabricants de cette région à être beaucoup plus exigeants sur la qualité des plastiques qui sortent des usines.
      Compte tenu de ces deux facteurs, il est généralement difficile de trouver des isolateurs plus adaptés et de meilleure qualité que les isolateurs néo-zélandais. Si un fabricant néo-zélandais garantit un isolateur 12 ans en Nouvelle-Zélande, vous pouvez être sûr que ce sera le cas en France.

      INDEX UVS
      Index UV
    3. Résistance à la traction du fil
      Pour les isolateurs de ligne, il existe un seul modèle qui dure dans le temps : l’isolateur W. Les isolateurs à vis ne tiennent pas. D’ailleurs, tous les fabricants le savent, c’est bien pour cela que personne ne garantit les isolateurs à vis au-delà de 2 ans. Ceux-ci sont souvent achetés car ils sont un peu plus rapides à mettre en place et coûtent moins cher, mais cela se ressent sur la qualité.
      Sur la majorité des isolateurs à vis, la vis rouille et finit par céder parce qu’il s’agit de vis bas de gamme. Donc si votre isolateur coûte seulement 0,13 € pièce, faites attention : il y a sûrement une raison à cela.
      L’autre problème des isolateurs à vis est qu’ils ne résistent pas à de fortes tractions. Par exemple, si une clôture HighTensile est située en haut d’une pente, le fil HighTensile tire l’isolateur à vis vers le bas et il finit par céder. Ce produit est utilisable seulement sur un terrain plat et sur une ligne parfaitement droite.

      Isolateur à vis renforcé

      Par ailleurs, de plus en plus d’isolateurs à vis sont renforcés à l’intérieur avec de l’acier. Pourquoi ? Car la distance entre l’anneau et la vis fait que lorsqu’il y a du poids sur l’isolateur (poids du fil + traction du fil), le plastique a tendance à casser. La bonne et mauvaise idée est donc de renforcer le plastique avec une vis. Cette méthode peut créer des problèmes dans le temps. Quand le plastique commence à vieillir ou à être cisaillé par le fil, un arcage apparaît dans l’isolateur, entraînant une perte électrique difficile à détecter.

      Isolateur W renforcé JouleShield

      Notre recommandation est d’utiliser des isolateurs W, avec une garantie minimum de 10 ans. Ce type d’isolateur est renforcé, beaucoup plus solide, il fonctionne dans toutes les conditions (montagne, plat, petite courbe, fils HighTensile, fils nylon) et s’enfonce dans le poteau avec deux vis ou deux crampillons.
      Les mêmes principes s’appliquent pour tous les autres isolateurs, y compris les isolateurs de coin. Les isolateurs de coin JouleShield ont un point de rupture d’environ 770 kg, donc plus élevé que le fil HighTensile !

    4. L’isolation
      Logiquement, un isolateur doit être isolant, mais le taux d’isolation diffère en fonction des différents types de plastiques, de leur densité, de leur forme… Encore une fois, un isolateur de mauvaise qualité sera de moins en moins isolant avec le temps.
      De manière générale, le meilleur moyen d’augmenter le taux d’isolation est surtout d’appliquer une certaine distance entre le fil et le piquet : 1 m de distance = 1 kv d’isolation.
      Aujourd’hui, certains électrificateurs montent jusqu’à 14 000 volts (14 kv), il faut donc des isolateurs en capacité d’isoler ces voltages importants. L’humidité, la terre, la neige autour des isolateurs diminuent l’isolation. Notre recommandation est d’utiliser des isolateurs JouleShield. La distance entre le fil et le piquet est doublée, permettant ainsi d’assurer une isolation jusqu’à 22 000 volts en conditions humides (test effectué par un laboratoire indépendant), contre 12 000 volts pour un isolateur W classique.

    Conclusion :
    Achetez des isolateurs adaptés à la durée de vie que vous attendez de votre clôture, de préférence des JouleShield : https://paturevision.fr/19-isolateurs.

    Sources : https://www.sciencelearn.org.nz/videos/87-why-are-uv-levels-high-in-new-zealand-summer?fbclid=IwAR1lNk4aM0cGVjv3AVNz_lXCmhwT5KyaA1iOKz76LAKG0g2ZiwxW6jWmEAc

    Cet article vous a-t-il aidé ?

    Cliquez sur une étoile pour noter !

    Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 10

    Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à évaluer cet article.

    Cet article vous a-t-il aidé ?

    Cliquez sur une étoile pour noter !

    Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 10

    Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à évaluer cet article.

    Joey BAILEY
    Joey BAILEYhttps://paturevision.fr
    Service technique PâtureVision.

    REDACTEUR

    Joey BAILEY
    Joey BAILEYhttps://paturevision.fr
    Service technique PâtureVision.
    RETOUR À PATUREVISION