PLUS

    Fonctionnement d’une clôture électrique

    Avant de décrire chaque élément de la clôture électrique, il est intéressant de procéder à une analyse des principes fondamentaux du fonctionnement d’une clôture électrique.
    L’électrificateur envoie une impulsion électrique dans le fil de la clôture, les isolateurs empêchent les électrons d’atteindre le sol. Le circuit électrique est complet uniquement lorsqu’il y a un contact entre le fil et le sol.

     

    LES PRISES DE TERRE

    80 % des problèmes électriques sur une clôture sont dus à un manque de prises de terre ou à une prise de terre mal installée.

    Si la prise de terre n’est pas suffisante pour collecter instantanément un maximum d’électrons du sol et les restituer dans la clôture, l’animal ne percevra pas une décharge assez importante pour le dissuader de retoucher le fil. En conséquence, il est essentiel de créer une prise de terre efficace pour collecter un maximum d’électrons, notamment au printemps, quand la végétation pousse à grande vitesse sous la clôture et qu’elle génère des pertes en permanence. C’est également le cas en été, quand les terres sont sèches et donc moins conductrices. Il arrive même qu’en hiver les terres soient gelées ou enneigées, ce qui isole la terre et donc empêche une partie des électrons d’atteindre le sol.

    Une bonne prise de terre est donc fondamentale pour le bon fonctionnement d’un électrificateur.

    Comment créer une prise de terre suffisante ?

    Vous avez besoin d’un mètre de prise de terre par joule. Une façon simple de tester votre prise de terre est de créer un court-circuit total sur la clôture électrique (mettez un ou plusieurs piquets en acier sur le fil électrique ou mettez votre fil au sol). Ensuite, testez votre prise de terre. Il faut un maximum de 0,2 kV dans les prises de terre en situation de court-circuit total.

    Utilisez des piquets de terre en acier galvanisé enfoncés d’au moins deux mètres dans la terre (plus d’humidité, donc la prise de terre sera plus performante en été). L’acier non galvanisé s’oxyde et il est mauvais conducteur. Par ailleurs, n’utilisez pas de prises de terre en cuivre, car il s’oxyde quand il est en contact avec l’acier (câble de terre).

    Les prises de terre doivent être espacées d’une distance équivalente au double de leur profondeur. Par exemple, si elles sont enfoncées à 1,5 m de profondeur, elles doivent être espacées de 3 m (1,5 x 2 = 3).

    Assurez-vous que vos prises de terre sont placées dans une zone humide et évitez les zones caillouteuses.

    Utilisez un câble de terre ou du fil Hightensile 2,5 mm avec des colliers de serrage de bonne qualité pour relier les prises de terre à l’électrificateur. Il ne sert à rien d’avoir une bonne prise de terre reliée à l’électrificateur si le conducteur n’est pas efficace.

    N’installez pas les prises de terre près des conduits d’eau ou de votre salle de traite, pour éviter d’induire de l’induction dans la salle de traite ou dans le réseau d’abreuvement.

    L’importance d’avoir un électrificateur d’une puissance adaptée prend tout son sens lors de périodes défavorables au fonctionnement correct de la clôture. Nous allons expliquer cela ci-dessous, mais avant, voici quelques précisions utiles.
    Les électrificateurs sont référencés grâce à deux valeurs de puissance : l’énergie de sortie en joules et l’énergie stockée en joules. L’énergie de sortie est la quantité d’énergie maximale que l’électrificateur peut envoyer dans la clôture électrique. Cette référence permet de connaître la longueur maximale électrifiable de fil. L’énergie stockée est la quantité d’énergie accumulée dans l’électrificateur entre chaque impulsion.

    Quelle est la puissance nécessaire pour vos clôtures électriques ?
    – 1 à 7 fils, sans végétation : 0,5 joule par km
    – 1 à 7 fils, avec peu de végétation : 1 joule par km
    – 1 à 7 fils avec forte végétation : 2 joules par km

    Contrairement aux idées préconçues, avoir plusieurs fils ne fait qu’augmenter la conductivité générale de la clôture. La raison pour laquelle les clôtures multifils demandent plus de puissance est que, généralement, les fils sont plus bas et donc en contact avec la végétation.

    Il est aussi très important d’avoir assez d’électricité dans la clôture pour éviter que les animaux ne la défient. Les périodes à risque sont surtout les périodes sèches, lorsque les animaux sont nerveux du fait de la faim ou de la soif et que les sols sont secs.
    Pour les ovins, il faut plus de 4,5 kV. Pour les bovins, il faut plus de 4 kV. Et cela sur toute la longueur de la clôture, y compris les barrières électriques.

    Bien que le choix de l’électrificateur et des prises de terre soit important, la tension aux extrémités des clôtures dépend également de l’épaisseur et de la conductivité des fils, de la qualité des connexions électriques ainsi que de la qualité des isolateurs.

    Cet article vous a-t-il aidé ?

    Cliquez sur une étoile pour noter !

    Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 6

    Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à évaluer cet article.

    Cet article vous a-t-il aidé ?

    Cliquez sur une étoile pour noter !

    Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 6

    Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à évaluer cet article.

    Joey BAILEYhttps://paturevision.fr
    Service technique PâtureVision.

    REDACTEUR

    Joey BAILEYhttps://paturevision.fr
    Service technique PâtureVision.