PLUS

    Comment faire un angle en clôture HighTensile ?

    L’objectif : Faire les angles proprement.

    Le défi : Tenir la clôture ensemble.
    Faire proprement les angles est absolument primordiale pour tout système de clôture, inclus une clôture barbelée, HighTensile, grillage et même nylon. C’est encore plus important en HighTensile à cause de la forte traction qui est appliquée sur les angles par le fil. Juste le mouvement des sols, la pluie et les terres humides feront bouger les poteaux d’angles dans le temps.
    Si les angles ne tiennent pas, le fil perd en tension, ce qui demandera plus d’entretiens, plus de piquets de lignes et baissera la durée de vie générale de la clôture.
    Faire de l’économie sur les angles n’est pas une bonne idée.

    Mais au-delà de faire de l’économie, il faut néanmoins connaitre les bonnes pratiques pour faire les angles correctement.

    Les règles de base
    Poteaux bois ou acier, les règles sont les mêmes et sont les suivantes :
    – Enfoncer les poteaux au minimum à la même profondeur que la hauteur du fil du haut.
    Donc si le fil est à 90 cm de haut, il faut au minimum 90 cm en terre.
    – Ne jamais enfoncer les poteaux à un angle 90°, toujours les enfoncer à un angle d’environ 95° dans le sens inverse de la traction.
    Du 1 à 3 fils une solution simple
    Il est impossible de donner une indication pour savoir à quel moment il faut mettre une jambe de force. La nécessité de la jambe de force, dépend de trop de facteurs :
    – type et dimension du poteau
    – forme du poteau
    – type de sol
    – type de fil
    – traction dans le fil
    Nous comprenons que les jambes de force demande plus d’efforts, qu’elles sont plus longues à poser et coûtent plus cher, d’où l’économie généralement faites sur les jambes de force. Il existe d’autres moyens moins onéreux pour renforcer un piquet qui bouge sur des clôtures jusqu’à 3 fils.

    Le BedLog :
    Le bedlog est un principe fondamental sur les clôtures Néo-Zélandaises, malheureusement très peu pratiqué chez nous. Le principe est très simple : enfoncer une plaque en acier ou un demi-poteau bois, à l’avant du poteau. Cela permet de rigidifier le poteau. La traction tire le poteau vers l’avant, et la plaque/poteau empêche le poteau de bouger.Les règles de pose :
    – Le bedlog doit être enfoncé devant le poteau avec le haut du bedlog à un minimum de 20 cm de profondeur.
    – De préférence utiliser des objets (bois ou métallique) ayant une très grande portée dans le sol, notamment pour un piquet en bois fendu d’un minimum de 60 cm de long avec la partie ronde contre le poteau et la partie plate contre la traction.
    – Assurez-vous qu’il n’y a pas d’espace entre le bedlog et le poteau d’angle.
    – Quand vous recouvrez le bedlog, tassez la terre proprement.
    En vidéo :

     

    Les jambes de force
    Il existe de multiples types de jambes de force, elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Ce qui est sure, c’est qu’au-delà de 4 fils il faut mettre une jambe de force.
    Et c’est souvent le cas sur les clôtures. Malheureusement c’est beaucoup plus rare de voir des jambes de force correctement posées et fonctionnelles.

    Il existe principalement trois types de jambes de force :
    – La jambe de force Australienne « Floating Brace »
    – La jambe de force Néo-Zélandaise  « New Zealande Stay Bloc »
    – La jambe de force Argentine ou boxe « H-Brace »

    La jambe de force Australienne et la jambe de force Néo-Zélandaise sont basées sur les mêmes principes.

    Le principe fondamental est d’utiliser un piquet de jambe de force en diagonale qui va du centre du poteau jusqu’à la terre. Les avantages sont la simplicité de pose, la rapidité, et le coût réduit car nous utilisons un seul piquet pour la jambe de force au lieu de deux ...

    Cet article vous a-t-il aidé ?

    Cliquez sur une étoile pour noter !

    Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 10

    Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à évaluer cet article.

    Joey BAILEY
    Joey BAILEYhttps://paturevision.fr
    Service technique PâtureVision.

    REDACTEUR

    Joey BAILEY
    Joey BAILEYhttps://paturevision.fr
    Service technique PâtureVision.

    Découvrez notre E-Boutique

    Ceci n'est que 40% de l'article !


    Pour lire gratuitement l'intégralité des articles sur je-pâture, il vous suffit de vous connecter dans votre compte PâtureVision